AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 & ~ Neïa [U_C.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Neïa
Non Validé


Féminin Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 01/04/2009

Dæmon
Nom du Daemon:
Forme du Daemon:
Sexe du Daemon:

MessageSujet: & ~ Neïa [U_C.]   Jeu 2 Avr - 20:29

Informations Communes


Nom : Oublié et de moindre importance, tout comme le passé
en général…

Prénom(s) : Neïa

Race : Asgarienne modifiée.

Sexe : Féminin

Monde d'origine : Asgard, d’après ce qu’on lui a dit…

Clan : Neutre. Cette guerre n’a pas d’importance. Des gens
mourront, d’autres vivront. Et alors ?



***



Informations Spécifiques à
la Race


Âge : Cela doit faire quinze ans qu’on lui dit qu’elle en a dix…

Métier : Aucun en particulier.

Monde de résidence : Asgard


Daemon :

Nom du Daemon : Daistaruh
(prononcer « Dahitsalu »)

Sexe du Daemon : Masculin

Forme du Daemon : Forme fixe. [Précisions dans l’histoire.]


***


Informations Approfondies


Histoire :

    - Qui es-tu ?

Voilà certainement la première question qu’on peut poser en voyant arriver l’étrange petite personne. Celle-ci, redoutant de plonger dans ses sombres souvenirs choisira sûrement de vous répondre avec son seul prénom d'une voix enfantine et naïve.

    - Neïa.

Après quoi elle plongera son regard métallique dans vos yeux et lira en eux comme dans un livre ouvert. C’est du moins l’impression qu’on en a. Etant donné qu’elle n’a jamais confié ses diagnostiques à personne, il est tout à fait possible que ce ne soit qu’une impression…

[…]




    - … ! Tu viens jouer ?

Sourire éclatant sur le visage d’une petite qui se retourna à l’audition de son prénom. Elle ne devait pas avoir plus de dix ans mais ses yeux éveillés prouvaient sa grande intelligence. Ses habits tachés et reprisés, quant à eux, prouvaient une tendance à l’aventure et un budget plutôt serré de sa famille. C’était ainsi, chez les gitans. Quel que fût l’état de votre pantalon, s’il vous allait encore, vous le porteriez, troué ou pas. La petite vois fluette de la gamine résonna sur les quais d’Oxford.

    - J’arrive !

Pourtant, alors qu'elle courait vers l'ami qui l'avait appelée, une personne l'observait. Un homme à qui elle ne prêtait pour l'instant pas vraiment attention… Pour l'instant seulement, car il s'approcha d'elle, un grand sourire aux lèvres et tendit sur sa route une sorte de baguette de bois. L'enfant s'arrêta, surprise, et se tourna vivement vers l'inconnu qui lui avait fait perdre son élan… Elle qui comptait sauter par-dessus ce tas de bois pour impressionner tout le monde… Son dæmon se transforma en un gros chat aux poils hérissés qui se mit à grogner tandis que déçue et fâchée, elle interpella le gêneur, qui n'attendait que cela.

    - Eh ! Pourquoi vous m'avez arrêtée ? J'vous connais même
    pas !

Le sourire s'étira sur son visage. La fillette commença à se demander qui était cette espèce d'énergumène qui souriait quand on lui hurlait dessus et c'est à cet instant qu'elle l'examina en détail. Il portait un costume à queue de pie d'un violet abominable qui ressemblait à la teinte d'une grappe de raisin écrasée sur la place du marché, quelques jours après celui-ci, se dit la petite fille. Il ne manquait que les mouches pour qu'elle imagine le déplaisant spectacle en face d'elle. Son crâne parsemé de cheveux châtains et gras était partiellement couvert d'un haut-de-forme assorti au costume. Son regard brun étincelait et était rivé sur la petite fille effrontée qui le dévisageait sans scrupules, nullement gênée par le fait qu'elle lui arrivait au niveau du nombril et qu'elle devait lever la tête et se tordre le cou pour le regarder. Elle constata d'ailleurs à cette occasion que son nez, qu'il avait fort grand, était garni d'une touffe de poils assez imposante. Il prit la parole avec une voix haute perchée et aux intonations exagérées.

    - Bonjour, ma petite ! Je suis un magicien et je t'ai arrêtée en pleine course car je pense que tu serais intéressée par mon offre.

Un magicien ? Un vrai magicien ? L'enfant, qui en avait rarement vu dans sa courte vie, fut tout de suite charmée par ses paroles. Ouvrant la bouche en un sourire béat, elle demanda précipitamment :

    - C'est quoi, votre offre ?

Il prit alors un air de cachottier et sa voix baissa d'un ton. Lui posant une main doucereuse sur l'épaule, il la mena vers une ruelle déserte en murmurant :

    - Mieux vaux aller dans un endroit moins peuplé, c'est confidentiel…

L'impasse sombre où ils se trouvaient maintenant était presque entièrement occupée par une roulotte peinte en noir à laquelle deux chevaux fatigués étaient attelés. L'enfant la trouva bien fade pour une roulotte de magicien, mais après tout, à chacun son style… Elle fut totalement enchantée quand il lui fit enfin sa fameuse proposition.

    - Je voudrais que tu sois mon assistante ! Nous parcourrons le monde pour montrer nos tours à des enfants moins intelligents que toi et je t'en apprendrai.

L'assistante d'un magicien ? Elle croyait rêver. Sautant de joie et battant des mains, la fillette accepta aussitôt. Quand elle monta dans la roulotte, suivie par son dæmon papillon en hurlant un jovial "fouette, cocher !", elle ne se doutait pas encore que cet acte naïf serait le début de la fin…


[…]




Le grincement des roues de son fauteuil roulant en acajou créé spécialement pour elle et sa petite taille précède toujours son arrivée. Vous la voyez ensuite apparaître au coin d'un couloir, elle et ses cheveux de jais ébouriffés, elle et ses yeux couleur de cendre. C'est seulement après avoir affronté son regard inquisiteur que vous baisserez les yeux. Là, vous verrez son dæmon aux yeux d'or impartiaux et surtout, vous constaterez cette blessure profonde, ce terrible handicap… Comment manquer de voir cette horrible barre de métal censé remplacer sa fine jambe de petite fille ? Impossible…


[…]



    - Allez, ma chérie, c'est juste pour contrôler si tout va bien. Je te demande juste de retirer ces vêtements troués…

    -Nan ! J'veux pas ! Je vais bien, d'abord, et puis vous m'toucherez pas ! Il est où, le magicien ? Pourquoi on m'a emmenée ici ? J'veux retourner à Oxford !

    -Calme-toi, ma chérie, nous te ramènerons bientôt à Oxford, si tu es sage. Je te demande juste de te déshabiller pour prendre une douche.

Sourire artificiel. Plastique blanc. Métal froid. L'enfant se tenait contre un mur, opposé à celui près duquel plaidait une infirmière dont la mimique compatissante et gentille s'était progressivement changée en une expression sévère et ferme. Le voyage depuis Oxford avait duré longtemps. En bateau. En traîneau… Pour l'enfant, une chose était sûre. Il n'y avait jamais eu de magie dans son histoire. Aucun tour de passe-passe qui donnait le sourire. Elle avait été manipulée. On s'était moqué d'elle et il était hors de question qu'elle cède à l'insistance d'une stupide infirmière dans un centre médical douteux perdu au milieu du grand nord. Ça, c'était fini. Daitsaruh avait pris une forme de faucon menaçant et scrutait du haut de son épaule la salle où ils étaient enfermés. Malgré sa révolte, la fillette sentait que sa résistance diminuait. Cela faisait une heure qu'elle luttait et la fatigue accumulée au cours du voyage commençait à se faire sentir. Pourtant, elle tenait bon. Bien sûr, cela peut vous paraître stupide de protester contre une douche avec tant de détermination, mais la vérité était que l'enfant se sentait trahie. C'était contre les adultes manipulateurs qui l'avaient arrachée au cocon familial qu'elle luttait. On lui avait promis des spectacles et des voyages, elle n'avait vu du monde que des caves sombres et des visages hypocrites.

    - …, c'est la dernière fois que je te le dis gentiment, après ce sera la sanction. Dépêche-toi de te doucher, tu n'es pas la seule enfant dont nous devons nous occuper.

    - Foutez-moi la paix, alors !

La gifle qui suivit ses paroles arriva sans prévenir et frappa violemment la joue rose de l'enfant. Celle-ci exécuta les ordres, les larmes aux yeux. Les adultes étaient plus forts qu'elle. Beaucoup trop forts…


[…]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
& ~ Neïa [U_C.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Commencement :: Présentation-
Sauter vers: