AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 VI. Explications » Les Objets Clés

Aller en bas 
AuteurMessage
Desdémone
Reine d'Asgard
avatar

Féminin Nombre de messages : 174
Age : 24
Poste / Métier : Reine d'Asgard
Monde d'Origine : Le royaume des Morts
Camp : Loyauté Asgarienne
Date d'inscription : 01/07/2007

Dæmon
Nom du Daemon: Symiarè et Ràèz
Forme du Daemon: Loup Rouge et Cygne
Sexe du Daemon: Masculin

MessageSujet: VI. Explications » Les Objets Clés   Sam 17 Nov - 0:14

Æsahættr

Connu sous de multiples noms tels que le "Poignard Subtil", "Teleutaia Makhaira", le dernier de tous les couteaux, etc. mais est surtout connu en tant qu'"Æsahættr", destructeur de Dieu, c'est d'ailleurs dans ce principal but qu'il a été créé : tuer l'Autorité. Cette tâche accomplie par l'avant dernier porteur connu ; William Parry
Il a été brisé une première fois par le dit Will, réparé par un Ours en Armure, Iorek Byrnison, puis une seconde.
Ayant fait réunir chaque miette, chaque microscopique morceau de ce poignard, Desdémone, Reine d'Asgard, decida de faire appel à ses plus habiles ferrailleurs pour le réparer, chose ayant réussi, mais rendant le poignard peu élégant et extrèmement fragile. Il en est aussi du fait qu'il devint alors beaucoup plus difficile à utiliser.
Ce poignard possède deux côté ; l'un, au tranchant incomparable, capable de découper n'importe quelle matière sans presqu'aucun effort, a été construit dans le but de protéger le porteur. Le second tranchant est étrange, et permet de découper des fenêtres à travers les mondes. Cependant, tout ne se fait pas comme cela ;
Le porteur a un signe distinct ; l'annulaire et l'auriculaire de sa main gauche ont tranchés par le poignard lorsque celui-ci le choisit.
Pour ouvrir une fenêtre, le détenteur doit laisser son âme glisser jusqu'à la pointe du poignard et tâter l'air jusqu'à trouver un petit accroc qu'il devra utiliser pour base de sa découpe. Un règle d'or est à suivre ; refermer chaque fenêtre après avoir traversé un monde.
Il est aussi préférable de ne pas ouvrir à tort et à travers des fenêtres, car à chaque ouverture, celle-ci libérera un spectre. C'est à ces différents motifs que les "Règles de la Guilde" furent créées.

Règles de la Guilde
"Premièrement : ne jamais ouvrir un trou sans le refermer.
Deuxièmement : ne jamais laisser quelqu'un d'autre utiliser le couteau. Il n'appartient qu'à toi.
Troisièmement : ne jamais l'utiliser pour de vils motifs. Quatrièmement : nul ne doit connaître son existence."

Le Poignard est décrit tel que « Un poignard d'aspect banal, avec une lame à double tranchant en métal terne, d'une quinzaine de centimètres, et un manche en bois de rose. [...] le bois était incrusté de filaments d'or formant un dessin [que Will] ne parvenait pas à identifier, jusqu'à ce qu'il retourne le poignard : il découvrit alors un ange aux ailes repliées. De l'autre côté figurait un ange, aux ailes déployées celui-ci. Les filaments étaient légèrement en relief, pour offrir une meilleure prise. Le couteau était à la fois très léger et très résistant, merveilleusement équilibré. En vérité, la lame n'était pas si terne : un tourbillon de nuages teintés semblait affleurer à la surface du métal : violets, bleus, ocre, gris et d'un vert profond comme la voûte des arbres touffus [...]. Mais les deux tranchants n'étaient pas identiques. L'un des deux possédait l'éclat étincelant du métal, avant de se fondre dans les reflets irisés de la lame, mais l'on devinait un acier d'une incomparable dureté. [...] L'autre tranchant, tout aussi affilé, était de couleur argenté... »




Les Aléthiomètres


Epais disque de cuivre et de cristal à l'apparence de boussole, l'aléthiomètre est un lecteur de symboles capable de révéler n'importe quelle vérité. Il affiche trente-six symboles possédant chacun une multitude de sens différents.

On en comptait six dans le monde d'Asgard. Il n'en reste plus que trois ; tous détruits par l'Eglise à l'exception de celui appartenant auparavant à Lyra (étant, au passage, un des plus beaux), celui qui appartenait au Magisterium et celui que Lors Asriel avait réussi à substituer. A présent, celui de Lyra a été remis à Lliane tandis que Desdémone a tout fait pour récupérer les deux autres.
Le terme "aléthiomètre" provient du grec "aletheia", qui signifie vérité. Etymologiquement, cet instrument sert donc à mesurer la vérité.

Les aléthiomètres furent créés dans la ville de Prague, à Asgard, au XVIIème siècle. Le savant qui a inventé le premier aléthiomètre cherchait apparemment à découvrir un moyen de mesurer les influences des planètes, conformément aux préceptes de l'astrologie. Il voulait créer un instrument qui réagirait aux positions de Mars ou de Vénus, comme une boussole réagit par rapport au Nord. Sur ce plan, il a échoué, mais de toute évidence, le mécanisme qu'il a créé réagissait à quelque chose, bien que personne ne put dire quoi exactement, on suppose que c'est à la Poussière.

Chaque symbole a une signification primaire et une gamme de significations subsidiaires, qui est potentiellement infinie. Cependant, toutes les significations subsidiaires sont reliées par association à la signification primaire.
Ainsi, par exemple, le soleil symbolise (1) le jour parce que c'est pendant le jour ce nous voyons le soleil.
Il symbolise également (2) l'autorité, parce que le soleil est la chose la plus puissante dans le ciel.
Une autre signification est (3) la vérité, parce qu'avec la lumière du soleil nous pouvons voir les véritables formes des choses.
La gamme du soleil continue : (4) la royauté, parce que le roi est le soleil autour duquel la cour ou l'Etat tourne ;
(5) un roi ou un chef particulier (lorsque l'on posera une question à l'aléthiomètre, il en désignera un précisément) ;
(6) Phoebus/Apollon, et ainsi la rationalité et l'intellect, par opposition aux émotions plus basses ;
(7) Le tir à l'arc (l'arc et les flèches d'Apollon) ;
(8) la puissance d'administrer la punition à une distance
(9) la peste ;
(10) les arts créateurs (par le patronage d'Apollon et des neuf muses) ;
(11) le laurier (par l'amour d'Apollon pour Daphné) ;
(12) l'honneur, la gloire, la renommée, en attribuant à Apollon la couronne de laurier ;
(13) la divination et les prophéties[/b] (par l'oracle de Delphes) ;
(14) l'agriculture pastorale (avec les troupeaux d'Apollon) ;
(15) une ferme particulière
(16) une bête particulière ;
(17) l'amour d'homosexuel (l'amour d'Apollon pour Hyacinthe) ;
(18) l'or...

Et ainsi de suite, infiniment. Personne n'a jamais atteint l'extrémité d'une gamme de symbole, quoique certains d'entre eux aient été explorés jusqu'à mille significations ou plus. Chaque symbole est ainsi capable d'exprimer une multitude d'idées, chaque signification subsidiaire portant avec elle une certaine qualité de la première, même lorsqu'elle peut sembler coïncider avec une signification d'une autre gamme. Par exemple, la signification "mer" apparaît à la fois en septième position dans la gamme du dauphin et en quatrième position dans l'ancre, mais elle signifie différentes choses dans chaque cas. Dans la gamme du dauphin, elle signifie "la mer en tant que vaste, nourrissant foyer", mais dans la gamme de l'ancre, "la mer comme danger et imprévisibilité".
Une lecture habile de l'Alethiomètre devrait tenir compte non seulement de la signification première, mais également de la signification que l'on prête à toute la gamme.

Liste des symboles et leurs premières significations ;


Sablier ; Temps, Mort, Changement...
Soleil ; Jour, Autorité, Vérité...
Alpha et Omega ; Finalité, Processus, Inévitabilité...
Marionnette ; Obéissance, Soumission, Grace...
Serpent ; Mal, Perficidie, Sagesse Naturelle...
Chaudron/Creuset ; Alchimie, Métier, Sagesse Réalisée...
Ancre ; Espoir, Immuabilité, Empêchement...
Casque ; Guerre, Protection, Vision Etroite...
Ruche ; Travail Productif, Douceur, Lumière...
Lune ; Chasteté, Mystère, Surnaturel...
Madonne ; Maternité, Féminin, Culte...
Pomme ; Péché, Connaissance, Vanité...
Oiseau ; L'âme/ le dæmon, Ressort, Mariage...
Pain ; Alimentation, Le Christ, Sacrifice...
Fourmi ; Travail Mécanique, Diligence, Longueur...
Taureau ; La terre, Puissance, Honnêteté...
Bougie ; Feu, Foi, Etude...
Corne d'Abondance ; Richesse, Automne, Hospitalité...
Caméléon ; Air, Avarice, Patience...
La Foudre ; Inspiration, Destin, Chance...
Dauphin ; Eau, Résurrection, Succor...
Jardin ; Nature, Innocence, Ordre...
Sphère ; Politique, Souveraineté, Renommée...
Epée ; Justice, Courage, l'Eglise...
Griffon ; Trésor, Vigilance, Courage...
Cheval ; L'Europe, Voyage, Fidelité...
Chameau ; L'Asie, Eté, Persevérance...
Eléphant ; L'Afrique, Charité, Chasteté...
Crocodile/Caïman ; Amérique, Rapacité, Entreprise...
Bébé ; Futur, Malléabilité, Abandon...
Boussole ; Mesure, Mathématiques, Science...
Luth ; Poésie, Rhétorique, Philosophie...
Arbre ; Fermeté, Abri, Fertilité...
Homme Sauvage ; Homme Sauvage, Masculin, Convoitise...
Hibou ; Nuit, Hiver, Crainte...

Comment lire l'aléthiomètre ?

N'importe quelle question peut être exprimée par une combinaison de trois symboles, employant soit la signification primaire soit n'importe laquelle des significations secondaires. Par exemple, dois-je me marier maintenant, ou attendre pendant une année ? Seraient exprimé au moyen de l'oiseau (la troisième signification, le mariage, parce que les oiseaux sont les camarades pour la vie), le sablier (la dixième signification, pour l'an) et le cheval (la cinquième signification, la constance). Le questionneur déplace chacune des mains à son tour pour indiquer un à un les trois symboles.

Mais c'est seulement la partie physique du processus. L'autre partie est mentale. Le questionneur doit essayer d'avoir à l'esprit une image claire de chacune des significations dans sa gamme. Évoquer l'image d'échelles avec des barreaux descendants est parfois conseillé par les praticiens habiles d'alethiometrie. L'image de trois échelles côte à côte, chaque barreau étant une signification dans la gamme et marque distinctement les barreaux correspondant aux significations auxquelles vous pensez - par exemple, en imaginant une lumière brillante brillant sur eux, ou des rubans liés autour d'eux, ou en les couvrant dans la feuille d'or. Le questionneur doit conserver l'image fermement, sans la perdre pour un instant, en mettant les mains en position.

Une fois que l'on a posé à la question, l'aiguille commencera à se déplacer autour du cadran et le questionneur doit prêter attention à ses mouvements. Elle peut s'arrêter n'importe quel nombre de fois sur un symbole : deux, ou trois, ou beaucoup plus. L'enquêteur doit noter soigneusement non seulement auquels symboles elle s'arrête mais aussi combien de fois elle s'y arrête, parce que le nombre de fois correspond à la place de la signification dans la gamme du symbole.

Par exemple, la question ci-dessus pourrait recevoir une réponse dans laquelle l'aiguille a arrêté au caméléon trois fois, le jardin muré sept fois, bébé cinq fois, madone neuf fois, épée six fois, taureau deux fois, fourmi dix fois et l'oiseau trois fois.

En notant les pauses soigneusement et en consultant les livres de lectures, le questionneur découvrirait les significations suivantes : "attendez", "permettez", "échouez", "aimez", "pas", "fort", "supportez" et "le mariage".

Voilà pour le processus externe; le processus intérieur exigerait que le lecteur réunisse ces significations correctement et comprendrait la réponse :

Attendez et permettez à votre amour de rafraîchir et mourir, parce qu'il n'est pas assez fort pour supporter le mariage.

L'alethiometre se déplace à la réponse immédiatement et répond d'habitude seulement une fois. Il est clair qu'un lecteur doit avoir l'esprit exceptionnellement vif aussi bien qu'appliqué et perspicace et que seulement la pratique longue et familière avec les gammes de symbole, acquises au cours de beaucoup d'années, peut permettre une interprétation précise.

Bref, l'alethiometre fournit le contenu sémantique d'un message et esprit de l'enquêteur fournit les connexions grammaticales entre les éléments individuels. La plaine signification devient apparente seulement quand ces deux éléments travaillent ensembles.




Le Miroir d'Ambre

Le premier miroir d'ambre fut conçu par Mary Malone, qui, arrivée dans l'univers des mulefas, chercha un instrument pour étudier la Poussière. Elle le fabrique avec un morceau de bois, sur lequel elle superpose plusieurs couches de sève. Par la suite, elle retirera le bois avec son couteau, et ponce les deux faces de la plaque qu'elle finira par couper en deux. Grâce à un hasard particulier, elle s'appercevera que l'huile contenue dans les cosses des mulefas permet de voir la Poussière, que les mulefas appellent sraf. Elle enduit donc les deux faces internes de l'ambre et les superposent à deux centimètres d'écart pour pouvoir voir la Poussière.

Par la suite, la fabrication de cet instrument sera reproduite par les Royaumes d'Asgard et de Midgard. La tradition était de le fabriquer de manière artisanale, avec les mêmes matériaux d'origine, mais il est possible de concevoir un Miroir d'Ambre avec n'importe quelle sève.

_________________

I'm...
Diabolic
Malicious
Hypocritical
Vicious
Seductress

I'm a Woman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-materials.forumotion.com
 
VI. Explications » Les Objets Clés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus d'explications à propos de Zer.
» C'est le temps des explications... (Hope et Warren ?)
» Explications entre collègues (MATT)
» Acheter des objets de la saga Harry Potter
» C.A.M.P.I.N.G. / Explications.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Commencement :: Règlement-
Sauter vers: