AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CKZ114

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: CKZ114   Mar 28 Aoû - 23:30

Informations Communes

Nom : CKZ114
Race : Voyageur
Sexe : Masculin
Monde d'origine : Posgar [monde inconnu]
Clan : Neutre (Ca c'est ce qu'il veut bien admettre)

***


Informations Spécifiques à la Race

Âge : 17 ans
Métier : Aucun
Monde de résidence : Aucun (nomade)


***


Informations Approfondies

Histoire : Dans le monde de Posgar, où vivait CKZ114, la contraception n'a jamais été inventée. D'ailleurs, on vous rirait au nez si vous aviez l'idée saugrenue de l'évoquer. Contrôler les naissances ? Mais enfin pour quoi faire ? C'est une idée nuisible ! En effet, les dirgeants de ce monde ont trouvé un compromis qui rend la vie douce à ses habitants. Où plutôt à ceux qu'ils considèrent comme ses habitants. Le principe est simple, et d'une simplicité enfantine: les enfants dont on ne veut pas sont vendus, et travaillent pour un peu de nourriture. Exprimé plus clairement, la moité de la population se tue au travail pour que l'autre moitié n'ait absolument rien à faire. Ingénieux non ? Le système marche d'autant mieux que, les enfants étant achetés dès leur naissance, jamais aucune idée de rébellion n'avait germé nulle part.

A sa naissance, comme tous les enfants destinés à l'esclavage, CKZ114 n'avait pas reçu de nom, mais un anneau de fer à l'oreille, pour marquer la propriété de ses parents. Puis, acheté par l'état, on lui avait posé un deuxième anneau. La constitution faible de CKZ114 fit son malheur. Tandis que plusieurs enfants étaient achetés par des particuliers pour s'occuper de leur jardin ou bâtir leur maison, lui qui paraissait à tous bien trop chétif restait sur la touche. Et, comme tous les enfants non achetés, il fut envoyé dans un camp de travail, où il creusait, à longueur de journée, un tunnel destiné à relier une partie du pays à l'autre. Il reçut à son arrivée son numéro et il fut tatoué sur son visage.

Vers l'âge de sept ans, on réunit tous les enfants. Les plus faibles et mal constitués ont déjà péri, mais il faut éclaircir les rangs. Le contremaître désigne les moins aptes au travail, un par un. Le coeur de CKZ114 bat très fort, plus qu'un. Alors que le contremaître se tourne vers lui, juste à sa droite, un enfant s'écroule. Il n'a pas lâché la main de CKZ114, et lui glisse une sorte de lacet de cuir. Le contremaître le désigne, les autres s'en vont en le portant. L'enfant adresse un dernier regard, lourd de sens, à son ami. CKZ114 a compris. Il n'est pas tombé par hasard. Il s'est sacrifié pour lui. Son ami, plus costaud, avait vingt fois plus de chances que lui de survivre, et pourtant, il avait donné sa vie...

Le lacet ne quitta plus jamais CKZ. Et durant les dix longues années qui suivirent cette sélection, il se battit comme jamais il n'en aurait eu l'idée. Il travaillait dur pour qu'on le garde, il ne parlait presque jamais, ne se rapprochait de personne. Il était arrivé à la conclusion que, si son ami était mort pour lui laisser la vie, ça n'était pas pour qu'il vive et meure esclave à creuser un tunnel inutile. Il tenta de s'évader. Par deux fois il fut reprit et battu. Mais il travaillait toujours aussi bien, et on lui laissa la vie.

La troisième fois, alors qu'il croyait être repris, il apercut une... anomalie. Ayant toujours été observateur et détestant ce qui ne répondait à aucune logique, il s'en approcha. Le paysage n'était pas le même, dans cette "fenêtre" qu'autour de lui. Sentant s'approcher ses poursuivants, il n'hésita pas et passa à l'intérieur. Depuis lors, il parcoure les mondes, il fuit toujours plus loin. Il n'a jamais voulu se lier à un clan, à un côté, criant haut et fort qu'il s'était assez longtemps battu pour sa liberté pour ne pas s'enchaîner lui même.

Physique : CKZ114 est, de nature, plutôt chétif et il a en toutes circonstances l'air faible, traqué. Mais sous ses apparences malingres, il est très musclé par le travail. Simplement, ses muscles, comme le reste de son corps, sont fins et dicrets, si bien qu'on est souvent surpris de sa force. De taille moyenne, de faible corpulence, il passerait inaperçu s'il n'avait en permanence cet air d'animal traqué, cette manie de se méfier de tout, de jeter des coups d'oeil à toutes les ouvertures d'une pièce aussitôt qu'il y pénètre. Et, évidemment, ce tatouage à l'encre noire qui lui barre le visage, indiquant son nom -ou plutôt son numéro- suivi du code barre qui lui correspond. Sans cette odieuse balafre, CKZ114 aurait réellement un visage angélique. Fin, à la peau très pâle, orné d'une bouche fine elle aussi et d'un nez à peine retroussé. Sans oublier, évidemment, les deux grands yeux gris-vert qui lui mangent le visage. Il cille rarement, préférant, par habitude, ne pas quitter du regard son interlocuteur, mais jette fréquemment, à chaque arrivée dans une pièce, des coups d'oeil rapides aux portes et fenêtres. Il porte à l'oreille droite quatre anneaux qu'il ne peut enlever. Deux sur le lobe, un pour chaqu'un de ses propriétaires. Deux en haut de l'oreille, un pour chaque évasion ratée. Il porte également un long lacet qui fait cinq fois le tour de son cou gracile. Relique et dernier cadeau du seul ami qu'il ai jamais eu.

Caractère : On pourrait le croire timide... Il n'en est rien, CKZ114 est loin de rougir à la moindre remarque. Mais pour lui, pas question d'aller vers les autres; il aurait plutôt tendance à repousser sèchement tous ceux qui tentent une approche. Il est exessivement soupçonneux et méfiant envers tout et tous et on voit mal comment il pourrait jamais de faire des amis. Autre chose qui frappe au premier coup d'oeil [c'est le cas de dire...], c'est sa claustrophobie. Il a beaucoup de difficultés à rester dans un endroit clos, et c'est casiment hors de question s'il n'y a pas au moins une fenêtre d'ouverte. Idem si l'endroit en question fais moins de 50 m². Autant dire qu'il n'est pas fait pour la vie d'appartement. En réalité, CKZ114 manque cruellement d'amour, mais il n'est pas question pour lui de l'admettre, ni,hélas, d'en accepter. Une huitre quoi. Sauf que celui ou celle qui trouvera le couteau pour l'ouvrir sans se couper n'est pas encore né(e). Que ce soit clair, en ce qui le concerne : il n'aime personne, et personne ne l'aime, compris ? Malgrès ce qu'il dit de ses appartenances aux clans, il hait profondément l'injustice et déteste qu'on fasse souffrir quelqu'un physiquement sans raison.


Dernière édition par le Mer 29 Aoû - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Desdémone
Reine d'Asgard
avatar

Féminin Nombre de messages : 174
Age : 24
Poste / Métier : Reine d'Asgard
Monde d'Origine : Le royaume des Morts
Camp : Loyauté Asgarienne
Date d'inscription : 01/07/2007

Dæmon
Nom du Daemon: Symiarè et Ràèz
Forme du Daemon: Loup Rouge et Cygne
Sexe du Daemon: Masculin

MessageSujet: Re: CKZ114   Mer 29 Aoû - 10:48

VALIDÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-materials.forumotion.com
 
CKZ114
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Fin :: Corbeille-
Sauter vers: