AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rhilaoza [SORCIERE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rhilaoza [SORCIERE]   Ven 10 Aoû - 16:37

Informations Communes

Nom : Calmcacil (signifie « Inconnue » dans l’ancien, ou plutôt devrais-je dire, le Très Ancien (plus ancien que l’Ancien) Langage des Sorcières du Nord Ouest)
Prénom(s) : Rhilaoza
Race : Sorcière
Sexe : Féminin
Monde d'origine : Asgard (mais enfance à Midgard ^^)
Clan : Neutre (euh pour l’instant =D)

***


Informations Spécifiques à la Race
Âge : 17 ans
Métier : Sorcière
Monde de résidence : Asgard

Daemon :
[list]⭐ Nom du Daemon : Norek
⭐ Sexe du Daemon : Masculin
⭐ Forme du Daemon : Ours polaire (de manière générale, mais il change parfois ^^)

***


Informations Approfondies

Histoire : L’histoire d’une petite sorcière n’a rien de véritablement passionnant. Rhilaoza est fille d’inconnus dont elle n’a jamais entendu parlé. Personne ne connaissait la sorcière qui avait mis au monde une enfant si blafarde. La vieille femme qui éleva l’enfant ne savait pas non plus, qui étaient les parents de l’enfant, et si, ou non, ils étaient encore vivants. Rhilaoza est retrouvée sur des marches d’escaliers, au pas de la porte de la vieille femme qui, étant veuve et sans descendance, prit la responsabilité de s’occuper de Rhilaoza. Le seul souvenir qu’à la petite de sa famille est son nom, car elle portait un pendentif sur lequel était gravé son prénom quand elle fut abandonnée. La petite fille fut donc élevée par une vieille femme qui lui apprit tous les anciens codes de courtoisie. Il était introuvable une enfant plus polie et plus malicieuse que la petite Rhilaoza. Mais chaque sorcière a ses pouvoirs qui, un jour ou l’autre, râlent amèrement d’être ignorés. Si une enfant sorcière habituelle est complimentée par sa mère, ce ne fut pas vraiment le cas de Rhilaoza. Elle utilisa par mégarde ses pouvoirs sur un de ses « camarades » de classe qui lui avait tiré brutalement les cheveux. Poussant un cri, elle s’était retourné et l’avait poussé. Le garçon chuta… et se retrouva six mètres plus loin. Troublée tout autant que le professeur, elle avait été renvoyée. La vieille femme apprenant cela avait pris sur elle d’abandonner l’enfant qu’elle avait chérie pendant de sept longues années à celles de sa race : les sorcières…

« Grand-mère ! Grand-mère ! Où va-t-on ? Oh s’il vous plaît grand-mère répondez moi ! »

« Je te ramène avec les tiens ! Ne m’appelle plus « Grand-mère » petit démon ! Tu m’as bernée pendant de longues années et je ne te le pardonnerai jamais ! M’entends-tu ? Jamais ! »

Ces mots brisèrent le cœur fragile de l’enfant qui ne sut plus le pourquoi du comment. Ebranlée au plus profond de son âme, la joyeuse petite fille se mura dans un silence morne et l’on entendait plus que les cahots que subissaient les roues de la frêle charrette. La vieille femme abandonna l’enfant et repartit. Rhilaoza resta un long moment, sans comprendre, dans des plaines glaciales. Sa « grand-mère » l’avait amenée dans un autre pays. Un pays de glace, si froid que la petite s’écroula sous le blizzard. Ferma les yeux.

***

Elle les rouvrit dans une grotte. Etait ce le paradis ? Il était bien moche.
« Alors ma petite humaine ? Réveillée ? »
La voix était étrange, elle résonnait dans l’esprit de l’enfant.
« Qui est là ? »
« Je suis Norek. Ton… daemon. Tu n’as jamais fait attention à moi, sans doute parce que le village où tu as été recueillie était en Midgard et que perosnne n’a de Daemon là-bas. La vieille dame qui t’a amenée ici est une Voyageuse. C’est pour cela qu’elle est venue directement ici, sans problèmes.»
Cela faisait trop d’informations pour la jeune fille qui ferma à nouveau les yeux.
« Rhilaoza, ne te redors pas ! Ca fait trois jours que tu dors ! Les Ours Polaires sont impatients de te connaître ! »
Les Ours Polaires ! La jeune fille était abasourdie et cligna des paupières plusieurs fois. Ces magnifiques animaux au moins aussi intelligents que les humains ! Rhil se leva en vitesse et sortit dans le froid glacial. Bizarrement, elle avait beaucoup moins froid.
« Evidemment, tu es couverte ! »
Ses yeux tombèrent sur une veste de laine.
Evidemment.

***

Dès leur rencontre, Norek et elle eurent un lien que chacun exploitait au plus au point. Rhilaoza était aussi ravie d’avoir rencontré les Ours Polaires. Mais Norek lui recommanda de directement aller voir les Sorcières…

***

Bienvenue Rhilaoza Calmcaci, l'inconnue. Ce ut les premier smots que Rhil entendit des Sorcières.
Celles-ci virent tout d’abord avec anxiété la petite fille arriver. Elle ne maîtrisait pas son pouvoir, était très maladroite, raide comme une stalactite de glace, pas vraiment angélique. Mais l’anxiété fut vite remplacée par le mépris. Ou parfois, de la part par exemple d’une adorable sorcière nommée Séréné Pelka, de l’aide et de la gratitude.
Les années se succédèrent, Séréné trouva accidentellement la mort, Rhil se trouva encore seule. Elle faisait de nombreux voyages entre les mondes, les pays des mondes, revenant souvent en Bolvangar pour voir les Ours Polaires.
Elle a entendu parlé de la guerre qui oppose Asgard à Midgard et s’efforce de l’ignorer… pour l’instant.



Physique : Si on devait la nommer, on parlerait d’elle comme d’une « enfant » de dix-sept ans. Rhilaoza ne fait vraiment pas son âge avec sa taille à peine inférieure à la moyenne - elle ne dépasse pas le mètre soixante - et ses traits enfantins. De loin, on pourrait croire à un corps souple et agile, mais il se trouve être que la jeune sorcière est raide comme un manche à balais, et qu’elle a beau faire des étirements, ceux-ci lui cause toujours les mêmes maux. Seules ses mains sont douées d’une dextérité hors du commun. Dans ses rêves de petite fille, Rhilaoza pensait devenir musicienne, mais son destin - ou sa « grand-mère » - en avait décidé autrement. La jeune femme aux grands yeux indigos est rarement considérée autrement que comme une enfant. Cependant, si ses traits paraissent aussi ronds que ceux d’un enfant, les bons yeux pourraient voir que la maturité avait ouvré pour rendre son visage plus anguleux et plus fin. Mais le mélange donnait un résultat pour le moins étrange. D’autant plus que cachée sous une mèche d’épais cheveux noirs comme le jais - eux aussi raides comme des baguettes de tambour – était présente une cicatrice qui lui altérait la joue gauche. Cette cicatrice, elle devrait la supporter toute sa vie, en dépit de tout. Elle lui a été faite à l’acide chlorhydrique, détruisant sa peau sous la forme d’un croissant de Lune. Sa peau est blafarde, de telle sorte qu’elle semble être perpétuellement maladive et craint beaucoup le soleil - c’est pour cela qu’elle a une ombrelle noire - . Mais cette pâleur fait ressortir ses yeux indigos aux longs cils noirs – elle ne se maquille pas -. Son étrange visage est cerné par des mèches noires rebelles, échappées de sa coiffure qui est habituellement soit une queue de cheval soit un chignon, retenue par un élégant ruban noir. Ils étaient assez longs, car lâchés, ils cascadaient lentement dans son dos.
Le noir semble être la couleur préférée de la jeune fille quand on voit ses tenues. Il n’y a que du noir, du noir et encore du noir. Robes, jupes, chemisiers, gants… que du noir ! Parfois du bleu marine ou de l’indigo aussi foncé que ses yeux.


Caractère : Le tout premier trait de caractère de Rhilaoza que les Sorcières retiennent et, avec un mépris impossible, passent leur temps à rappeler est que cette jeune Sorcière a le vertige. Ce n’est guère pratique pour ces dames aux pouvoirs divers qui volent sur une branche de sapin ! Pourtant c’est ainsi, Rhil a peut du vide, sa vue lui est insoutenable. Tout comme sa maîtresse, son daemon craint aussi, bien que ce soit moindre, l’altitude. Les nombreuses fois où la jeune fille a été obligée de monter sur une branche de sapin, elle avait passé son temps à regarder soit les nuages au dessus d’elle soit l’horizon, mais toujours elle finissait en tremblant son vol. Parfois même, elle tombait de sa branche prise d’un court coma. Heureusement, ses pouvoirs amortissaient le choc terrestre, mais pas celui que les paroles venimeuses des autres faisaient sur son cœur. Autre que son vertige, on peut dire que Rhilaoza est assez mélancolique, souvent seule, les larmes lui viennent assez vite… sans pourtant couler souvent. Ses yeux brillent un instant, puis l’étoile de tristesse reste avec eux. Ceci dit, elle n’est pas si timide que son physique pourrait faire penser. Non. Elle est réservée mais pas timide. Parfois coquine, elle aimait bien parler par antiphrase glissant dans ses paroles une douce ironie.
Très curieuse, Rhilaoza a tendance à faire les choses trop vite, et de ce fait, la jeune fille en devient très maladroite. En plus, elle est gauchère. Mais sa curiosité en fait une sorcière plutôt douée malgré les apparences. Rhil est assez volontaire et les idées qu’elle a en tête se voient souvent réalisées. Bien qu’elles ne soient pas toujours très bonnes ! Bien sûr, ses doigts fins et agiles sont d’excellents bricoleurs pour les idées que son cerveau tordu met en place. Ses… expérinces ne sont pas, non plus, vues d’un bons oeils chez les Sorcières.
Revenir en haut Aller en bas
Lliane
Reine de Midgard


Féminin Nombre de messages : 6
Poste / Métier : Reine de Midgard
Monde d'Origine : Le Monde des Morts
Camp : Midgarien Loyaliste
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Rhilaoza [SORCIERE]   Mar 14 Aoû - 15:25


PRESENTATION VALIDEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rhilaoza [SORCIERE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BRULE, SORCIERE, BRULE !
» Crime Sorciere
» {Entrainement}--[TakeBook] ~ Ice Earthquake!
» Riko Sugar [Validée]
» Elenya Leralonde [Demi elfe][finis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Fin :: Corbeille-
Sauter vers: